Travaux de Copropriété: décupler les performances énergétiques

On a tous un rôle en jouer en matière de développement durable, même l’assemblée générale des copropriétaires ! Et ce n’est pas totalement désintéressé, car voter des travaux d’économie d’énergie est à la fois profitable au confort des occupants, aux charges de copropriété et à la planète… Isolation, nouveau système de chauffage, nouvel éclairage, panneaux photovoltaïques : voici plusieurs pistes à explorer afin d’améliorer les performances énergétiques de la copropriété.

Isoler la façade par l’extérieur

Tout aussi important que l’isolation du toit de votre copropriété, l’isolation de la façade par l’extérieur est un moyen efficace de renforcer les performances énergétiques du bâtiment. Cela consiste à poser de l’isolant sur la façade du bâtiment, afin de former une enveloppe protectrice. L’isolation de la façade vous permet alors de réduire fortement la déperdition de chaleur et d’améliorer le confort de vie, tout en diminuant la consommation d’énergie. Le ravalement de façade de la copropriété est une obligation légale : le Code de la construction et de l’habitation stipule qu’il doit être réalisé au moins une fois tous les 10 ans. Si les travaux de ravalement représentent au minimum 50% de la façade, alors l’isolation devient elle aussi obligatoire. Vous pouvez donc entamer l’isolation par l’extérieur lors du ravalement de façade de la copropriété. Toujours dans un souci de performances énergétiques, il est également envisageable de changer le vitrage des fenêtres des parties communes.

Installer un nouveau système de chauffage

Se préoccuper du chauffage en copropriété n’est jamais inutile. Si le système de chauffage a fait son temps, c’est le moment d’installer un nouveau dispositif qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie. En effet, en choisissant une énergie plus performante et adaptée à l’immeuble, une nouvelle chaudière diminuera la consommation d’énergie et les charges de copropriété. Pour cela, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • la pompe à chaleur haute température chauffe l’eau à 65 °C en moyenne. Ce système de chauffage convient aux immeubles anciens qui possèdent encore des radiateurs en fonte ;
  • si votre copropriété est reliée au gaz de ville, vous pouvez opter pour une chaudière à condensation. En effet, ce système de chauffage permet de réaliser jusqu’à 15% d’économie sur votre facture d’énergie. Et si l’installation existante de la copropriété est au fioul, vous pouvez atteindre 30% !

Installer des panneaux photovoltaïques et changer l’éclairage

Les panneaux photovoltaïques sont symboliques d’une approche plus vertueuse de la production d’énergie. Grâce au soleil, qui est une source inépuisable, les panneaux photovoltaïques positionnés sur le toit peuvent produire de l’électricité 365 jours par an ! En effet, les rayons captés vont permettre d’alimenter le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Lorsqu’ils sont placés sur le toit de l’immeuble, chaque copropriétaire en profite et voit sa consommation se réduire.

Il est également possible de réaliser des économies en renouvelant l’éclairage des parties communes. Vous ne le savez peut-être pas, mais celui-ci représente 30% des consommations d’électricité dans une copropriété ! Pour revoir cette consommation à la baisse, vous pouvez vous orienter vers des ampoules LED. Bien qu’il soit plus cher à l’achat, ce type d’éclairage s’avère rentable sur le long terme. En effet, la durée de vie d’une ampoule LED varie entre 25 000 et 50 000 heures, si qui représente 10 à 15 ans sans changer l’éclairage !

Ce contenu a été publié dans Copropriété, Développement durable. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.