Comment optimiser l’espace dans un garage ?

Des outils de bricolage aux jouets des enfants en passant par les objets dont on se sert rarement, le garage est souvent bien encombré.

Quelques astuces permettent cependant de l’organiser afin d’optimiser les rangements et de retrouver tout le potentiel du garage.

Privilégier des rangements muraux

Un garage accueille souvent la voiture pour la nuit ou lorsqu’on n’en a pas besoin. Le véhicule occupe alors la quasi-totalité de l’espace disponible du garage. C’est pourquoi il est important de miser sur les rangements muraux : des étagères lorsque la place le permet, mais aussi de simples fiches auxquelles il sera possible de suspendre ses outils par exemple. Il peut notamment être judicieux de n’installer ces rangements que le long d’un seul mur, afin de pouvoir serrer un peu la voiture de l’autre côté. Si le garage s’avère particulièrement profond, l’idéal consiste à mettre en place son établi contre le mur du fond. Sinon, c’est sur la hauteur qu’il faudra jouer, en fixant des suspentes pour accrocher un vélo par exemple, ou de grands filets à maille plus ou moins serrée pour les objets encombrants.

Continuer la lecture
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gestionnaire de copropriété : quel fournisseur de gaz choisir ?

Un gestionnaire de copropriété ne peut pas choisir à la légère un fournisseur de gaz ! Il faut noter en effet que le chauffage collectif au gaz représente pour une copropriété près d’1/3 des charges. Le gaz est également utilisé pour l’eau chaude sanitaire ainsi que pour la cuisson.

Découvrez dans ce guide du courtier énergie Hopenergie.com comment bien choisir un fournisseur d’énergie pour une copropriété !

Copropriété : souscrire un contrat de gaz en fonction de la consommation

Avant de commencer à comparer les fournisseurs de gaz moins chers pour une copropriété, il est nécessaire de savoir quelle est la consommation de gaz votre copropriété. Cela déterminera les offres vers lesquelles vous pouvez vous tourner.

Une copropriété, en matière de fourniture de gaz, qui consomme moins de 150 000 kWh par an peut choisir entre :

  • La souscription un contrat de gaz auprès d’un fournisseur alternatif
  • Rester cliente du fournisseur historique de gaz Engie aux tarifs réglementés

Dans le cas où la copropriété consomme par an plus de 150 000 kWh de gaz, elle doit alors obligatoirement souscrire à une offre de marché commercialisée par l’un des nombreux fournisseurs d’énergie alternatifs.

Continuer la lecture
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Copropriété : la Covid-19 convertit les assemblées générales à la visioconférence

La crise sanitaire bouleverse le quotidien des Français et elle n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement des copropriétés. Le confinement a notamment perturbé la période des bilans comptables et des votes pour le renouvellement des contrats et des mandats au printemps dernier.

Et depuis, les règles de distanciation sociale accélèrent l’adoption de l’assemblée générale des copropriétaires en mode dématérialisé grâce à la visioconférence, autorisée depuis l’ordonnance du 20 mai 2020.

AG à distance : déjà possible depuis la loi ELAN

La tenue d’une assemblée générale en visioconférence était déjà actée dans la loi ELAN du 23 novembre 2018, mais elle était soumise au vote favorable des copropriétaires. Depuis, le décret 2019-650 du 27 juin 2019 a assoupli le dispositif en prévoyant le droit pour un copropriétaire de participer à l’AG de copro sous cette forme s’il en fait la demande préalable à son syndic de copropriété. Avec l’ordonnance du 20 mai 2020 – un texte en réponse aux problématiques posées par le confinement –, le syndic peut seul décider de tenir l’assemblée générale en visioconférence sans avoir à en définir les modalités avec le syndicat des copropriétaires en amont et ce, jusqu’au 31 janvier 2021. La convocation des copropriétaires par voie électronique était quant à elle déjà prévue dans la loi ALUR.

Continuer la lecture
Publié dans Non classé | 9 commentaires

Rénovation énergétique : les nouvelles règles de MaPrimeRénov’


Depuis le 1er octobre 2020, les règles qui régissent les travaux de rénovation énergétique sont élargies.
Une nouvelle version de MaPrimeRénov entrera en vigueur le 1er janvier 2021 avec un effet rétroactif. Explications.


Un dispositif mis en place en 2020

En vue de rénover les 4,8 millions de logements mal isolés en France, le gouvernement a mis en place le dispositif intitulé MaPrimeRénov’ au début de l’année 2020. Il est le résultat de la fusion entre le crédit d’impôts CITE et la prime Habiter Mieux Agilité versée par l’ANAH auparavant.

Objectif : simplifier les aides en attribuant aux ménages qui en font la demande un montant forfaitaire dépendant de la nature des travaux. Ils peuvent grâce à elle réduire le montant des travaux de la facture finale. Pour des travaux PAC géothermique ou l’installation d’une chaudière à granulés par exemple, un particulier peut percevoir entre 8000 et 10 000 €, pour un chauffage solaire ou une chaudière à bûches entre 6500€ et 8000€ ou encore 800 à 1200 € pour une chaudière à gaz haute performance thermique. L’aide MaprimeRénov’ peut être cumulée avec d’autres dispositifs comme les CEE (Certificats d’économie d’énergie) ou les subventions des collectivités territoriales.

Continuer la lecture
Publié dans Non classé | 10 commentaires

Immobilier neuf : le PTZ et le dispositif Pinel vont évoluer

La crise sanitaire n’aura pas raison du Prêt à taux zéro (PTZ) et du dispositif Pinel ! Le ministère du Logement a confirmé qu’ils seront prolongés et même améliorés d’ici 2022. Une décision en forme de réponse à la chute des ventes vertigineuses des logements neufs enregistrés au premier semestre 2020, mais aussi aux conséquences économiques de la Covid-19 afin de continuer à soutenir l’accession à la propriété.

Le PTZ : un prêt sans intérêt pour acheter sa résidence principale

Dans sa version actuelle, le PTZ attribué lors de l’achat d’un appartement ou d’une maison dans le neuf est maintenu jusqu’au 31 décembre 2021. En revanche, son attribution pour financer des travaux de rénovation dans l’ancien est seulement maintenue dans les zones B2 et C sous conditions. Dans les zones tendues (A, A bis et B1), le PTZ peut financer jusqu’à 40% de la transaction selon les revenus et la composition de la famille. Cette aide reste cependant limitée à 20% dans les villes moyennes et dans les zones rurales.

Continuer la lecture
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire