Comment adapter son jardin quand on a des enfants ?

Adapter son jardin aux enfants est avant tout une question de sécurité, mais aussi de plaisir, pour que toute la famille puisse profiter sereinement des plantes et du grand air directement chez soi ! Le jardin devient ainsi un terrain de jeu sûr où les enfants se créent de merveilleux souvenirs en famille ou entre amis.

Sécuriser l’espace de jeu

Pour que le jardin soit un espace de jeu et de détente pour tous, il faut d’abord en minimiser les risques pour les enfants. On commence donc par mettre des barrières autour de la piscine (1,20 m de haut minimum selon la législation) mais aussi du bassin. Si le jardin est assez grand pour permettre d’installer un toboggan ou une balançoire, on privilégie un espace plat fait de terre et on évite au contraire les secteurs trop caillouteux. Si c’est possible, on peut bien sûr mettre en place un bac à sable où pourront jouer les plus petits ou à la sortie du toboggan, pour que personne ne se fasse mal en s’amusant.

Du côté des plantes, lorsqu’on a des enfants, mieux vaut renoncer à la culture de certaines espèces comme le laurier rose ou la rhubarbe, dont les feuilles sont toxiques lorsqu’elles sont ingérées. De même, on place les rosiers et autres plantes aussi esthétiques que piquantes loin de l’aire de jeu, ou on clôture soigneusement le secteur qui leur est dédié. Il existe de belles clôtures esthétiques : mettre en place une barrière ne signifie pas renoncer à l’élégance !

Pensez également à rassembler vos outils et produits d’entretien dans une cabane de jardin cadenassée : les enfants s’amusent d’un rien et leur sens de l’aventure pourrait les pousser à utiliser des outils tranchants ou des engrais nocifs.

Protéger le potager

S’il faut protéger les enfants pour qu’ils puissent se dépenser pendant que vous vous détendez sereinement, il faut aussi protéger certaines plantes, notamment le potager de leur tendre maladresse et de leur vive curiosité, qui peut provoquer certains dégâts. Pour le bien de vos tomates et autres plants de légumes, mieux vaut donc délimiter clairement l’espace réservé au potager en y interdisant tout jeu.

Mieux, initiez vos enfants à l’art de leur culture afin de les sensibiliser à leur fragilité et au travail qu’ils demandent. Les enfants adoreront avoir leur propre coin de potager à entretenir, à condition d’avoir le matériel adapté, avec des outils petits et légers et des cultures qui poussent facilement et rapidement comme le radis, des tomates-cerises et quelques fleurs.

Définir les jeux autorisés dans le jardin

On peut faire beaucoup de choses dans un jardin, surtout s’il est grand. Cependant, certaines activités doivent tout de même être réservées à l’extérieur pour que vos plantations n’en souffrent pas. C’est notamment le cas du vélo par exemple, qui finira par dessiner des sillons indélébiles dans la pelouse, peu esthétiques et où on se tord facilement la cheville, et par provoquer l’apparition de flaques d’eau. Il en va de même pour le foot, qui a tendance à mettre à mal le terrain : réservez ce sport au fond du jardin ou au stade !

En revanche, toutes les activités piétonnières comme le cache-cache, le loup, la course et jeux d’imagination sont les bienvenus au jardin : encouragez vos enfants en ce sens !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.