Le savoir-vivre en copropriété en 6 règles.

Dans une copropriété, le règlement de copropriété fixe les droits et les devoirs de chacun. Il organise la vie en communauté dans le respect de la jouissance paisible de tous les voisins. Voici quelques règles élémentaires à respecter dans un immeuble.

1.La courtoisie à l’égard des autres occupants

Quand on emménage dans un immeuble, il est important de donner une première bonne impression. Se présenter à ses voisins, laisser une carte dans la boîte aux lettres, prendre un moment pour discuter avec eux dans la cage d’escalier ou sur le parking permet d’instaurer une relation de qualité. N’oubliez pas que vous faites partie du syndicat des copropriétaires, à ce titre vous serez amené à les côtoyer régulièrement pour prendre des décisions importantes.

2. Modérer le bruit

Le bruit est la principale cause de nuisance en copropriété. Vous devez donc à tout prix éviter de troubler la quiétude de vos voisins. Le règlement de copropriété précise ainsi qu’il est interdit de faire du bruit entre 22 heures et 7 heures du matin. Dans la journée, n’oubliez que certains copropriétaires peuvent être d’astreinte la nuit pour des raisons professionnelles, ils doivent donc pouvoir se reposer le jour. Soyez attentif au volume de la radio, de la télévision, aux claquements de porte ou de volets et aux talons. Les jeux d’enfant dans les parties communes sont même parfois interdits.
Néanmoins, chacun a le droit de vivre. Quand vous organisez une soirée, prévenez vos voisins. Le règlement de copropriété fixe des horaires pour les travaux. Généralement, ils sont autorisés du lundi au vendredi de 8 h à 12h et de 14h à 19h30, le samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h30 ou le dimanche de 10h à 12h.

3. La présence d’animaux

Les animaux sont également une source de litige importante. Dans les règles, seuls sont admis ceux qui ne nuisent pas à l’usage bourgeois de l’immeuble. Il convient donc de ne pas laisser de trace de leur passage dans les parties communes, de les laisser aboyer ou sauter sur vos voisins. Les animaux classés dangereux en revanche doivent être muselés.

4. Le partage des espaces extérieurs

Vous avez la jouissance exclusive d’une terrasse ou d’un jardin ? Sachez que son usage doit rester discret. Sont donc interdits le séchage du linge, les arrosages qui débordent sur la terrasse en dessous, les grillades de sardines, même si les barbecues sont autorisés.

5. La cohabitation dans les parties communes

Il est de l’intérêt de tous de contribuer à la propreté des lieux. C’est une bonne façon d’éduquer vos enfants au respect des autres. Par civisme, assurez-vous de laisser l’accès pompier libre et de respecter les aires de stationnement. Se garer sous la fenêtre d’un copropriétaire par exemple occasionne une gêne. Participez au tri sélectif, c’est une attitude éco-citoyenne. Sachez aussi que vous ne pourrez pas secouer vos tapis après 9 heures.

6. La participation aux assemblées générales

Il est important de participer aux assemblées générales ou de vous y faire représenter en déléguant votre pouvoir. Chaque voix compte dans une prise de décision importante. Et n’oubliez pas : on vous appréciera si cherchez des solutions plutôt que d’aller à l’affrontement.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.