Comment transformer son grenier en pièce de vie ?

Aménager son grenier ou ses combles est une excellente solution pour agrandir son espace de vie sans déménager et à moindre coût si la toiture n’a pas besoin d’être surélevée et si la structure des murs et des poutres est en bon état.

Isoler son grenier

Les travaux d’isolation sont les premiers à entreprendre lorsqu’on compte aménager son grenier pour le rendre vivable. En effet, pas de confort sans isolation ! Si vous ne prenez pas cette peine, le grenier étant situé sous les toits, vous ne pourrez profiter de cet espace ni en hiver, lorsque tous vos efforts de chauffage s’envoleront par le toit, ni en été, lorsque la chaleur directe rendra le lieu intenable.

L’isolation thermique est donc une étape essentielle de votre aménagement. Libre à vous d’opter pour l’isolant de votre choix : de la classique laine de verre à l’écologique chanvre en passant par la laine de roche ou le textile, de nombreuses solutions s’offrent à vous. Tous les isolants n’ont pas besoin d’être mis en place avec la même épaisseur : la pente de toit de votre grenier et le volume disponible doivent donc être analysés avec soin.

Aménager son grenier : faut-il demander une autorisation ?

Si vous isolez votre grenier par l’intérieur et ne procédez qu’à des aménagements internes, vous êtes libre de lancer les travaux quand bon vous semble et de faire tout ce dont vous rêvez. En revanche, il y a de fortes chances pour que vous ajoutiez des fenêtres à votre toit ou que vous optiez pour une isolation par l’extérieur, qui implique de surélever le toit. Dans ce cas, vous touchez à l’aspect extérieur de la maison et il devient obligatoire de déposer en mairie une déclaration préalable de travaux.

L’aménagement de votre grenier vous apportera plus de 20 m2 ou 40 m2 (pour les communes dotées d’un PLU) de surface habitable supplémentaire ? Impossible de faire l’impasse sur l’obtention d’un permis de construire.

Enfin, sachez que si votre grenier, une fois aménagé, offre plus de 170 m2 de surface habitable, vous avez l’obligation de recourir aux services d’un architecte.

Faire un plan

Aménager un grenier, avec un toit en pente, des poutres et autres éléments d’architecture originaux, impose de nombreuses contraintes qui peuvent rendre les travaux délicats. Pour ne pas se perdre dans toutes les mesures à respecter, l’élaboration d’un plan s’avère particulièrement judicieuse. Cela vous évitera de placer les portes ou les tiroirs au jugé pour finalement découvrir que la pente du toit gêne leur ouverture ou que le passage est trop étroit…

Des aménagements pratiques

Sous les combles, lorsque la pente du toit interdit de se tenir debout, on en profite pour installer un canapé chaleureux ou un coin lecture avec des étagères basses qui courent tout le long du grenier. C’est là également qu’on peut choisir de ranger quelques jouets des enfants.

La pente de toit se redresse ? On opte pour un bureau ou pour un meuble télé. Vous pouvez vous tenir debout partout ? Profitez de votre liberté pour aménager votre grenier comme il vous plaît, en gardant les vieilles poutres apparentes pour maintenir le charme de votre maison tout en équipant le grenier de tout le confort moderne.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.