7 points d’attention au moment d’une première location.

L’oiseau quitte son nid ! Vous allez forcément l’entendre si vous quittez le cocon familial pour votre premier logement, pour poursuivre vos études ou commencer votre vie professionnelle. Voici quelques conseils pour que le petit oiseau en question ne se fasse pas plumer au moment de signer son premier contrat de location.

  1. Estimez votre budget

De quel budget disposez-vous pour votre loyer ? Si vous disposez déjà de revenus, le calcul est simple : le « plafond » accepté correspond aux tiers de votre salaire. Si vous êtes étudiant, cela dépendra des moyens de vos parents et/ou du montant de votre bourse. Il est par ailleurs essentiel de se tourner vers la Caisse d’Allocation Familiale pour connaître votre éligibilité et l’estimation de votre aide personnalisée au logement (APL). Sachez qu’il en existe d’autres (ALF, ALS, Action Logement).

  1. Trouvez LE logement

Un appartement ou une maison ? Neuf ou ancien ? Vide ou meublé ? En centre-ville ou en périphérie ? En rez-de-chaussée ou en étage ? La liste des questions à se poser est non exhaustive. En bref : le coup de cœur a son importance, mais il est important d’édicter des critères précis pour trouver le logement et l’emplacement qui vous correspondent, avant de jouer au « chasseur d’appart’ » sur internet ou auprès des agences immobilières. Un conseil : évitez les marchands de listes ! Et ouvrez l’œil (et le bon) lors des visites, si possible en compagnie d’un parent ou d’un proche qui saura voir les défauts qui échapperaient à votre sagacité.

  1. Rassemblez les pièces à fournir

Vous le voulez cet appartement ? Encore faut-il que votre dossier soit validé par le propriétaire. Dans les zones de forte tension – les grandes agglomérations et les villes côtières ou frontalières par exemple –, la concurrence est sévère, et plus encore sur les petites surfaces ! Un bon dossier comporte plusieurs justificatifs :

  • identité (copie de la carte d’identité ou du passeport) ;
  • domicile (attestation d’hébergement) ;
  • activité (carte étudiante, certificat de travail, etc.)
  • revenus (trois dernières fiches de paie et dernier avis d’imposition).

Pour ce dernier point, les documents du garant seront indispensables si vous êtes étudiant !

  1. Lisez attentivement le contrat de bail

Lire un contrat de bail, ce n’est pas la lecture la plus passionnante, mais il est crucial de l’effectuer de manière attentive dans le cadre d’une première location ! Assurez-vous par ailleurs que les clauses insérées par le propriétaire sont conformes à la réglementation en vigueur. Interdire la présence d’un animal de compagnie, prévoir la facturation de l’état des lieux de sortie ou la résiliation en cas de non-paiement de loyers sont des clauses considérées comme abusives. Pour rappel, le bail s’étirer au minimum pour trois ans pour un logement vide et un an pour une location meublée.

  1. Soyez attentif au loyer (et aux charges et taxes)

Le loyer affiché comprend-il les charges locatives ? Quel est le montant de ces dernières ? Comprennent-elles le chauffage et l’eau ? Quid de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ? Il ne faut négliger ces coûts qui s’additionnent au loyer, de même qu’il est possible de se renseigner sur le montant de la taxe d’habitation acquittée par le locataire précédent. Un logement ancien, mal isolé ou mal exposé, ce sont des consommations d’énergie plus importantes à prévoir !

  1. Participez activement à l’état des lieux

Vous êtes sur le point de recevoir les clés de votre première location ? N’abaissez pas la garde trop tôt : l’état des lieux d’entrée a son importance. C’est en effet le moment de faire de l’excès de zèle pour relever tous les défauts visibles sur les murs, les sols et les équipements. S’ils sont notés à votre entrée dans le bien, on ne pourra pas vous les imputer à votre sortie ! Vous maximisez ainsi vos chances de récupérer votre dépôt de garantie lorsque vous déménagerez, ce qui correspondant tout de même à un mois de loyer hors charges (deux mois pour une location meublée).

  1. Souscrivez une assurance habitation

Avant même de poser vos valises dans votre première location, vous devez penser à l’assurer. Un locataire doit en effet souscrire une assurance habitation pour se prémunir des risques locatifs (dégât des eaux, incendie, explosion, etc.). Elle couvre les sinistres causés au logement et l’immeuble et indemnise le propriétaire, elle ne s’applique pas au mobilier et aux équipements du locataire. Il est possible toutefois de souscrire un contrat multirisque habitation pour élargir votre protection.

Ce contenu a été publié dans Actualités Immobilières. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.