Comment créer un mini-potager quand on habite en immeuble ?

Cuisiner des légumes récoltés dans son potager, c’est le Graal pour de nombreux citadins qui aspirent à manger sain et bon ! Dès que le printemps pointe le bout de son nez, les envies de nature et de légumes frais reviennent aux papilles des habitants d’immeubles, que l’on croit condamner à trouver leurs asperges, tomates, courgettes ou fraises sur les étals du marché.

Comment faire en effet si l’on ne possède pas de jardin mais seulement une terrasse, un petit balcon et même ni l’un ni l’autre ? Créer un mini-potager est aujourd’hui à la portée de tous, même en appartement. Suivez le guide !

Choisir les bons contenants est primordial

Pour cultiver son potager en appartement, on peut utiliser différents contenants : jardinières, pots en terre cuite, cagettes en bois ou caisses à bouteilles de vin… Pensez à bien percer chaque contenant afin que l’eau ne stagne pas au fond et finisse par faire pourrir les racines. Les plantes en pot ont besoin de plus d’eau qu’une plante en terre et d’apports en nutriments plus importants, il faut donc prévoir de les nourrir régulièrement. Dernier atout : le soleil. Le mini-potager en appartement devra être installé aux endroits ensoleillés du balcon ou du logement, près d’une baie vitrée par exemple.

Bien constituer ses pots

Les légumes qui poussent en pots ont des besoins supérieurs en nutriments. Pour un potager bio en ville, il suffit d’alterner plusieurs couches de végétaux dans le pot. Commencez par des billes d’argile, puis des déchets bruns (herbes ou feuilles sèches, copeaux de bois par ex) puis des déchets verts (herbes fraîches, marc de café, épluchures de légumes, etc.) et terminez avec de la terre et du compost. Le tout doit mesurer au moins 30 cm de profondeur. Vos légumes auront ainsi tout ce qu’il faut pour se nourrir et pousser.

Quels légumes ou fruits privilégier ?

Les tomates cerises sont le fruit le mieux adapté aux petites surfaces. Vous pouvez les mettre en terre dans des pots ou même les suspendre dans des jardinières sur votre balcon. Les légumes feuilles (salades, épinards) poussent aussi très bien en jardinières car ils n’ont pas besoin de beaucoup de racines. Si vous souhaitez cultiver des légumes racines comme les carottes, les radis, les betteraves, il faut choisir des pots plus grands et les planter en conservant suffisamment de surface entre chacun afin qu’ils puissent s’épanouir pleinement. Les légumes fruits comme les aubergines ou les concombres auront besoin de pots larges et profonds et d’un tuteur pour se tenir.

Associer légumes, fleurs et aromatiques pour un bon équilibre naturel

Certains légumes se complètent parfaitement avec d’autres. Par exemple, le basilic aide à repousser les insectes. L’œillet d’inde repousse les pucerons et s’entend parfaitement bien avec les tomates. Associer des fraises et des salades est aussi une bonne idée, leurs besoins étant complémentaires.

N’oubliez pas persil, ciboulette, thym ou encore basilic qui s’accommodent très bien d’un simple pot en terre et d’un bon terreau. Pensez à les positionner dans un endroit ensoleillé et à bien les arroser régulièrement.

À vous les bons petits plats !

Ce contenu a été publié dans Actualités Immobilières. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.