Vente immobilière : pourquoi faut-il se lancer au printemps ?

Avec le printemps, ce sont les beaux jours qui arrivent… et le moral des acquéreurs qui reprend des couleurs ! Tous les professionnels de l’immobilier vous le diront : la période mars-juin est la plus propice pour mettre un logement en vente. On vous explique pourquoi. Et comment vous préparer à surfer sur la vague printanière pour concrétiser votre projet de cession.

Vendre au printemps : une activité immobilière qui s’accélère

Les saisons influent fortement sur l’activité immobilière. Le volume de transactions évolue en fonction de la période de l’année, avec une accélération notable lorsque le printemps arrive. À tel point qu’il est fréquent, pour un propriétaire vendeur, de concrétiser un projet resté en « stand-by » tout l’hiver dès que les beaux jours se présentent ! Mais la saisonnalité du marché n’influe pas seulement sur le nombre de ventes : elle a également un impact sur les prix des biens. Puisque la demande est plus forte, les prix augmentent mécaniquement. Ce qui en fait la période idéale pour vendre au meilleur prix. Attention, toutefois : une forte activité a pour corollaire une concurrence accrue.

Vendre au printemps : des acheteurs mieux disposés

Le printemps fait aussi du bien aux acquéreurs, qui retrouvent le sourire après les rudes mois d’hiver. Le moral au beau fixe, ils s’engagent plus aisément dans des projets majeurs – à l’instar d’un achat immobilier. Surtout, une grande partie des acheteurs préfère signer avant l’arrivée de l’été, période synonyme de grands changements. Cela leur permet d’emménager en juillet-août pour organiser la rentrée scolaire des enfants, ou d’installer leur aîné (qui commence ses études) dans un studio acheté pour l’occasion, ou encore de préparer une mutation professionnelle. Enfin, la multiplication des jours fériés et des ponts au mois de mai offre plus de liberté aux acheteurs potentiels pour visiter des biens.

Vendre au printemps : des logements valorisés par la météo

L’autre argument en faveur du printemps, c’est la météo. Un temps plus clément contribue à mettre les logements en valeur aux yeux des acquéreurs. Il y a plus de lumière naturelle, et pendant plus longtemps dans la journée, ce qui permet de révéler le potentiel de chaque pièce. Les prolongements extérieurs gagnent en attractivité : les acheteurs s’imaginent plus facilement profiter du balcon, du jardin ou de la piscine quand il fait beau. Il est aussi plus aisé de valoriser sa propriété avec des plantes et des fleurs, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Comment se préparer à vendre en vue du printemps prochain ?

Vous l’aurez compris : le printemps est le créneau idéal pour mettre votre appartement ou votre maison en vente. Dans ce but, vous devez vous préparer au plus tôt. Mais comment ?

  • En vous renseignant dès maintenant sur les grandes étapes d’une vente immobilière, pour éviter les surprises.
  • En démarrant votre recherche du professionnel qui prendra en charge votre transaction, si vous comptez recourir aux services d’une agence immobilière.
  • En faisant estimer votre propriété au plus tôt, de façon à afficher d’emblée le juste prix (celui qui correspond au marché), ce qui augmentera vos chances de trouver preneur avant l’été.

Méfiez-vous : si vous n’êtes pas prêt à temps, ou si votre prix n’est pas en accord avec le marché, vous risquez de rater la fenêtre de tir. Et de devoir attendre jusqu’au printemps suivant pour concrétiser votre vente… avec la menace d’une dévaluation de votre propriété !

Ce contenu a été publié dans Actualités Immobilières. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.