3 choses à changer au quotidien pour aller vers le zéro déchet

Un comportement éco-responsable passe par des petits gestes : la réduction de ses dépenses d’énergie, l’achat de produits de consommation fabriqués de façon viable, l’utilisation de moyens de transports publics ou du vélo au lieu de prendre la voiture…et la baisse de sa production de déchets. Car même si beaucoup de ménages pratiquent aujourd’hui le tri sélectif, cela n’est pas toujours suffisant : le vrai enjeu est de pouvoir diminuer drastiquement et durablement sa production de déchets. Un peu partout, des couples ou des familles tentent d’atteindre le « zéro déchet ». Nos conseils pour y aller progressivement.

Fabriquez certains produits vous-même

C’est le premier des commandements. Dans la salle de bain pour commencer : privilégiez les mouchoirs en tissu, les cotons-tiges lavables et fabriquez vous-même certains produits comme le savon, le shampoing ou encore la cire pour s’épiler. Aujourd’hui, de nombreux blogs et sites internet proposent des recettes simples pour fabriquer soi-même ces produits. Dans la cuisine, même chose : pour fabriquer votre propre produit vaisselle par exemple, vous aurez simplement besoin de savon noir, de bicarbonate de soude, de vinaigre blanc et d’un peu d’eau. La plupart des produits ménagers et la lessive peuvent ainsi être réalisés chez soi ce qui vous permettra dans un premier temps d’économiser mais également de moins jeter. Enfin, vous saurez exactement ce que contiennent ces produits, ce qui vous évitera de vous intoxiquer.

Privilégiez le durable au jetable

Car pour produire moins voire plus de déchets, il faut absolument se doter d’objets du quotidien qu’on peut utiliser sur le long terme. Cette recommandation prend toute son importance au moment des courses : au lieu d’utiliser des sacs en plastique et d’empiler dans votre caddie une profusion de produits suremballés, constituez-vous une réserve de boites (de préférence en verre) de différentes tailles et emmenez-les avec vous au marché.

Cela vous évitera de jeter du plastique à tour de bras en rentrant et cela fera faire des économies de sachets au commerçant : tout le monde y gagne ! Privilégiez également les boutiques qui vendent sans emballage. Aujourd’hui on trouve plein de petites épiceries et magasins bio qui vendent en vrac et proposent à leurs clients de venir avec des contenants. Cela vaut pour tous les produits, du lait au savon liquide en passant par les pâtes et les yaourts.

Réparez et échangez

Votre téléphone est cassé ? Plutôt que de le mettre à la poubelle, laissez-le chez le réparateur. Certaines boutiques ont par ailleurs fait de la « seconde main » leur spécialité : elles proposent des produits reconditionnés à prix cassés et qui fonctionnent aussi bien que des neufs. Ayez donc le réflexe, avant de vous diriger vers la poubelle, de voir si l’objet abîmé pourrait fonctionner à nouveau. Cela vaut pour les appareils électroniques comme pour les meubles, la vaisselle, les vêtements…

Aujourd’hui des associations collaboratives proposent des échanges de services qui vont dans cette logique : si vous savez coudre et qu’un autre membre sait bricoler, il pourra reconstruire votre chaise cassée pendant que vous lui réparerez sa chemise déchirée. Et si vous avez certains objets ou mobilier dont vous n’avez plus l’utilité, troquez les au lieu de les jeter : cela fera forcément des heureux.

Ce contenu a été publié dans Développement durable. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.