Les syndics et la révolution digitale.

Chronique d’Etienne DEQUIREZ – Directeur Général de Sergic

La révolution digitale est une formidable opportunité pour raviver l’esprit démocratique de la copropriété en France. Alors il faut la saisir !Imaginons des copropriétaires régulièrement informés sur leurs smartphones ou tablettes des réparations effectuées dans leur immeuble ou des propositions de devis, et que chacun puisse donner son avis directement et même voter à distance lors des assemblées générales des propriétaires. Un propriétaire bien informé sera mieux préparé pour la prise de décision. Et c’est là l’enjeu !

Cette technologie peut nous permettre de replacer l’humain au cœur de l’administration de biens, car pour gérer correctement des lieux d’habitants, il faut gérer correctement les liens entre les habitants. Nous faisons face à des défis énormes, comme la rénovation énergétique et la diversité des générations aux usages et aux attentes très différentes. Il faut donc redonner au syndicat de copropriété tout son sens en rendant possible la décision partagée, c’est à dire pas seulement le consensus, mais bien la décision partagée, le compromis !

Et les syndics ont un rôle important à jouer en utilisant cette technologie digitale. Ils ne peuvent plus seulement être des experts et dire ce qu’il faut faire. Ils doivent se mettre à la place des copropriétaires, faire preuve d’empathie, et diffuser régulièrement de l’information en toute transparence. La révolution digitale va nous permettre de le faire mais il faut que nous nous emparions tous de ce formidable outil. Si, tous ensemble, nous ne faisons pas les efforts nécessaires pour mieux communiquer, nous écouter, nous comprendre et prendre les décisions ensemble, nous ne parviendrons pas à relever les défis à venir.

Ce contenu a été publié dans Chronique Etienne DEQUIREZ, Sergic. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les syndics et la révolution digitale.

  1. Je crois que c’est déjà dans nombre de copropriétés.

  2. Laurent DUMONET dit :

    Et oui, c’est tout l’enjeu !!!
    Permettre à tous d’apporter ses compétences dans la prise de décision, des décisions qui concernent tous, les résidents, les locataires, les bailleurs et co-propriétaires.
    Mais pour être efficace, il ne faut pas oublier de commencer par redéfinir les responsabilités et respecter les engagements, et cela commence par le promoteur, de moins en moins souvent constructeur !!!
    Et cette situation ne fait trop souvent qu’augmenter la charges de choses à traiter, dès la réception des parties communes, puis privative.
    L’expérience digitale permet de mettre en collaboration l’ensemble des acteurs, de mettre en place une traçabilité des événements et de communiquer sur la situation et ses évolutions, et ce de manière plus rapide et plus transparente.
    Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour la situation de départ du syndic, et son choix en 1ère assemblée soit complètement transparente, sans lobbye du promoteur, qui connait bien la lois et les usages et qui profite de l’ignorance générale, pour essayer de noyer l’ensemble de co-propriétaire par des décisions dont il n’assumera pas les conséquences…
    Le syndic, lui devra faire front, au co-propriétaire non satisfaits de la situation provoquée par le promoteur, qui sera parti du chantier, car complément payé, puisque les notions « d’achèvement », de « livraison », de « réserves », … sont bien trop juridiques pour permettre à monsieur « Tout le monde » de faire valoir ses droits…
    Alors, le premier défi, c’est l’honnêteté de ce secteur de la promotion immobilière, qui vend un logement comme une télé, mais qui n’assume pas ses responsabilités !!!
    La finance n’ayant que pour objectif les ratios, le rendement, la rentabilité, …
    Un co-propriétaire/résident/VEFA/…

  3. COSTE dit :

    Monsieur Dequirez,
    Je suis très tourné vers le numérique mais je pense que c’est utopique de compter sur les copropriétaires pour vous renseigner en direct sur tel ou tel incident ou sur telle ou telle modification à entreprendre dans la Copropriété. Vous risquez fort d’avoir beaucoup de divergences d’avis et de point de vue. Pour ma part, je pense beaucoup plus au lien avec les membres du Conseil Syndical qui dés lors qu’ils sont fortement impliqués dans la vie de la Copropriété seront beaucoup plus efficaces. Mais cela ne me gêne nullement que les autres Copropriétaires aient accès à l’information.

  4. TRAORE dit :

    beaucoup d’attente, besoin d’informations en temps réèl

  5. Scussel dit :

    Bonjour
    Très interessant
    Motiver les propriétaires et les inviter à prendre connaissance et participer à la vie de la copro
    Aider les conseils syndicaux

    Pourquoi ne pas faire la proposition du ´Try and buy ´ à leur président
    Et ne pas proposer ce choix comme une offre commerciale qui semble être plutôt un intérêt et une obligation pour les syndics

    Cordialement
    Propriétaire d abord , membre de Cs ensuite et aussi président
    Js

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*