Les syndics et la révolution digitale.

Chronique d’Etienne DEQUIREZ – Directeur Général de Sergic

La révolution digitale est une formidable opportunité pour raviver l’esprit démocratique de la copropriété en France. Alors il faut la saisir !Imaginons des copropriétaires régulièrement informés sur leurs smartphones ou tablettes des réparations effectuées dans leur immeuble ou des propositions de devis, et que chacun puisse donner son avis directement et même voter à distance lors des assemblées générales des propriétaires. Un propriétaire bien informé sera mieux préparé pour la prise de décision. Et c’est là l’enjeu !

Cette technologie peut nous permettre de replacer l’humain au cœur de l’administration de biens, car pour gérer correctement des lieux d’habitants, il faut gérer correctement les liens entre les habitants. Nous faisons face à des défis énormes, comme la rénovation énergétique et la diversité des générations aux usages et aux attentes très différentes. Il faut donc redonner au syndicat de copropriété tout son sens en rendant possible la décision partagée, c’est à dire pas seulement le consensus, mais bien la décision partagée, le compromis !

Et les syndics ont un rôle important à jouer en utilisant cette technologie digitale. Ils ne peuvent plus seulement être des experts et dire ce qu’il faut faire. Ils doivent se mettre à la place des copropriétaires, faire preuve d’empathie, et diffuser régulièrement de l’information en toute transparence. La révolution digitale va nous permettre de le faire mais il faut que nous nous emparions tous de ce formidable outil. Si, tous ensemble, nous ne faisons pas les efforts nécessaires pour mieux communiquer, nous écouter, nous comprendre et prendre les décisions ensemble, nous ne parviendrons pas à relever les défis à venir.

Ce contenu a été publié dans Chronique Etienne DEQUIREZ, Sergic. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*