Gérer un dégât des eaux.

La peinture de votre plafond s’est craquelée ? des gouttes ruissellent dans votre couloir ? Votre mur montre de grandes traces ? Bref, vous voilà face à un dégât des eaux.  Par où commencer ? suivez le guide.

D’abord bien garder en tête de ne pas traîner. Ce n’est pas le moment de reporter à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Un dégât des eaux, il faut vite l’identifier, le déclarer et le soigner. Une démarche qui prendra entre un et trois mois et pour laquelle vous serez épaulé par Sergic, si les parties communes sont en cause.

  • Identifier le dégât des eaux
    Chercher à voir d’où vient la fuite : de chez vous, du voisin, ou des parties communes ?

  • Déclarer à son assureur
    Passez un coup de fil à votre assureur, lui décrire la situation. Si c’est lié à la toiture de l’immeuble par exemple, il faut aussi impérativement prévenir le syndic.

  • Faire un devis
    Puis le transmettre à son assureur. Mettez en copie Sergic, si les parties communes sont dans l’affaire.

  • Engager les frais
    Le coût de la réparation impute à celui qui est responsable. En réalité, vous serez ensuite remboursé par votre assureur. Dans le cas d’un problème avec l’immeuble, les frais seront à la charge de la copropriété.

  • Lancer les réparations

  • Recevoir l’indemnisation

Elle viendra de votre assureur, ou de Sergic après présentation des factures.

Attention

La recherche de fuite nécessite parfois la venue d’un plombier par exemple. Cette prestation reste à votre charge (si la fuite vient de chez vous).

L’expertise pour les travaux à mener est en revanche prise en charge par votre assureur. En cas de dommages immobiliers (cloisons, parquets, installations électriques) votre assureur fera les démarches auprès de la copropriété.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*