Marché de la transaction : la reprise par les chiffres.

Après quatre années de baisse des prix, le marché immobilier est en phase de stabilisation en 2016.

Les transactions repartent à la hausse dans l’ancien comme dans le neuf, et les voyants sont aux verts pour les professionnels du secteur.

L’heure est à l’inflexion

Selon Pascal Beuvelet (président de « In&Fi Crédits »), le marché immobilier est arrivé en 2016 à « un point d’inflexion », conséquence d’une baisse de prix de 6 % entre 2011 et 2015 et de taux d’intérêts à leur niveau plancher. Deux éléments réunis qui créent les conditions d’une reprise, notamment sous l’impulsion des primo-accédants. Car le contexte est évidemment favorable aux acheteurs. Grâce à la baisse spectaculaire des taux immobiliers, les emprunteurs ont gagné 25 % de pouvoir d’achat en plus en 10 ans, à mensualité et durée constante. Il est en effet possible aujourd’hui d’emprunter à moins de 2 % sur 25 ans, de quoi permettre à de nouvelles catégories d’accéder à l’achat immobilier. Les ménages à bas revenus, dans les petites agglomérations – où la baisse des prix a été la plus spectaculaire – sont notamment les grands gagnants de cette conjoncture du marché immobilier, d’autant que les établissements prêteurs réclament moins d’apport personnel qu’auparavant.

House construction - white background

La relance du marché de l’immobilier se ressent dans les chiffres. Entre avril 2015 et 2016, les permis de construire sont en hausse (7,7 %), tout comme les mises en chantier (+3 %). C’est aussi le moral des professionnels de l’immobilier qui remonte : 74 % sont optimistes sur l’avenir du marché en mai 2016, c’est 15 % de plus que douze mois avant. Le Crédit Foncier anticipe une augmentation des transactions immobilières de 3 % dans l’ancien en 2016, et de près de 8 % dans le neuf. Standard & Poor’s, la célèbre agence de notation, anticipe une hausse des prix de 3 % en 2017.

Les taux d’intérêt bas vont il se maintenir ?

Concernant les taux d’intérêt, particulièrement bas, les experts financiers s’accordent à envisager leur maintien sur le reste de l’année 2016. Ces perspectives se stabilité s’étendent même aux 3 prochaines années, sauf à connaitre une crise économique majeure.

Ces perspectives favorables concernant les taux laissent à penser que le marché immobilier suivra la même tendance optimiste.

On peut ainsi estimer que le marché va continuer à progresser réellement en 2017, entraînant un rééquilibrage avec le pouvoir d’achat des français. Sous réserve que la conjoncture maintienne aussi son embellie. Et que les prochaines élections présidentielles qui attendent le pays au printemps 2017 ne viennent pas bousculer ces fragiles reprises…

Bon planAstuce : Vous vous trouvez encore dans la 1ère moitié du remboursement de votre prêt ? Vous avez contracté votre prêt entre 2006 et 2014 ? A un taux > 3% ? Et vous avez plus de 70.000 € encore à rembourser ? Alors vous correspondez en tous points au portrait robot de l’emprunteur qui a toutes les cartes en main pour renégocier son emprunt auprès de sa banque. Le gain financier potentiel mérite largement que vous accordiez un peu de temps à échanger avec votre banquier. Prenez vite rendez-vous avec votre celui-ci.

 

Découvrez les autres thématique de notre newsletter de Juillet 2016 :
> La reprise du marché, c’est maintenant, mais quelle reprise ?
> Marché du neuf : des dispositifs qui boostent la reprise
> Marché de la location: la situation à fin mai 2016
> Actualité Rénovation énergétique : c’est le moment de cumuler éco-PTZ et CITE !
> Une nouvelle tendance : le crowdfunding immobilier

Ce contenu a été publié dans Actualités Immobilières. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.